Babimams

Donner du temps à ses enfants

Nous sommes dans cette ère moderne dans laquelle les plages horaires de chacun et chacune se ressemblent toutes : maman et papa qui travaillent pour subvenir au besoin du foyer, les corvées qui s’entassent, les rencontres et rendez-vous reportés bref tout pour que l’on se sente constamment débordés ! Combien de fois entendons-nous les phrases : ‘’Ah ! Y a pas le temps pour ça ! Ici c’est boulot/maison !

Et pourtant, ces fameux moments à la maison ne riment pas toujours avec un ‹‹tête à tête›› avec notre enfant. D’ailleurs, de leur côté, nos petits trésors vont très tôt le matin à la crèche ou à l’école pour être ensuite livré à la nounou jusqu’au retour parfois tardif de l’un des parents. Dès son retour, celui-ci peut se déclarer fatigué et n’a pas forcément le réflexe spontané de consacrer du temps exclusif à sa progéniture.

Avec un peu de recul, lorsqu’on prend conscience du manque créé, un sentiment de culpabilité nous traverse et nous cherchons alors à compenser le trou en satisfaisant la moindre demande de nos enfants.

Que ce soit d’offrir encore plus de jouets, de donner l’accès non-limité à la télévision, la tablette, les jeux vidéo ou encore de laisser à leur disposition des sucreries, tous les moyens sont bons pour les détourner de notre absence. Et pourtant, si l’on vous disait que ce que ces bouts de choux souhaitent le plus, et bien c’est VOUS !

Rappelons-nous que nous sommes les premiers repères dans le début de vie de nos enfants, que de 0 à 6 ans, c’est avec nous qu’ils vivent une relation de dépendance et d’attachement. Par la suite, de 6 ans jusqu’à l’âge de 12 ans cette relation évolue vers la communication et commence alors un travail d’apprentissage des règles morales, familiales et sociales. Nous sommes ceux qui leur transmettront leurs toutes premières valeurs.

 

Peu importe combien d’autres adultes gravitent autour d’eux, les parents demeurent les principaux acteurs dans la vie de leurs enfants.

En dehors des gestes routiniers comme reconduire à l’école, donner le bain ou dîner en famille, le temps dont on parle est un moment exclusif à partager avec son enfant dans une activité choisie par celui-ci et qui le mettrait complètement à l’aise de s’exprimer.

Ce pourrait être de monter une tour de bloc, de dessiner, de raconter une histoire, de jouer à un jeu de carte ou même de résoudre les énigmes dans le journal. Ce moment fera plaisir à votre enfant tout en vous permettant d’en apprendre plus sur ses centres d’intérêts et ses passions.

Bien entendu, il ne s’agit pas non plus d’y passer des heures, nous savons tous qu’avec nos journées hyper chargées accorder une heure par enfant serait irréaliste spécialement dans le cas des familles nombreuses. Comme on l’entend souvent : ‹‹ce n’est pas la quantité qui compte mais plutôt la qualité››.

Que quelques minutes suffisent pour faire comprendre à votre enfant qu’il est important et ainsi contribuer à renforcer sa confiance en lui et l’aider à grandir au mieux !

En effet, les enfants peuvent mal vivre le fait que leurs parents leur manquent : ‹‹ Le ressenti de l’enfant sera fonction de la manière dont le parent prend soin de lui. Il faut donc mettre l’accent sur la qualité de la relation parents enfants et non la quantité de temps passé avec lui. Les parents doivent être sensibles et savoir répondre aux sollicitations de leur enfant, ce qui permettra d’établir une relation mère enfant sécurisante’’›› explique la pédopsychiatre Dr Catherine Assi de la clinique Saint Albert.

D’après celle-ci, ‹‹L’enfant exprimera parfois son besoin d’attention par des comportements désagréables comme devenir collant et exigeant, l’enfant ne saura établir une relation sociale et affective adaptée et l’erreur serait alors d’interpréter ces attitudes comme un caprice. Cela peut également lui donner l’impression de ne pas être aimé. C’est en fait un appel au secours. ››

Nous avons tous déjà entendu que l’enfant d’une telle ou d’un tel est un vrai ‘’bébé gâté’’ qui désigne pour la plupart un enfant difficile et demandant.Et si des séances quotidiennes de rapprochement qui visent à tisser des liens solides suffisaient pour rectifier un tel comportement ? N’en vaut-il pas le coup d’essayer ?

L’essentiel est que ces moments doivent être fait avec le cœur sans inclure le stress du boulot et sans que l’enfant ait à jongler avec des méthodes pour capter et retenir votre attention.

Si vous le faîtes de manière robotique comme si qu’une tâche ennuyeuse vous a été imposée alors votre enfant le saura immédiatement. Les enfants ont une capacité à ressentir nos tracas tout autant que notre dévotion. Chose dommage car cela risquerait de le vexer, le faire sentir inintéressant à vos yeux et s’il s’apprêtait à vous faire une confidence il se braquera directement. Cette activité qui lui aura semblée géniale aux premiers abords ne se révèlera vite d’aucuns intérêts et il n’en verra peut-être pas l’utilité d’être renouvelée.

C’est pourquoi avant d’instaurer ce genre de séances il sera important de tenir compte de plusieurs facteurs tels que les besoins de la fratrie, l’organisation au sein de la maisonnée, les mails du boulots ou les textos effrénés d’un ami pour ne pas que votre gamin sente qu’il a, en permanence, à rivaliser avec tous ces éléments.

Ces moments exclusifs avec nos enfants ne seront pas toujours parfaits, ne répondront peut-être pas toujours à nos attentes initiales et elles seront aussi, parfois, couronnées d’imprévus. Cependant, le principal est de ne pas se mettre de pression de prendre les erreurs comme des expériences et de s’autoriser à soi-même des moments de répits quand on en ressent le besoin.

Chose certaine, le temps d’exclusivité favorisera une enfance épanouie et sera tout aussi bénéfique quand notre petit bébé deviendra un grand ado ! D’ailleurs c’est souvent, lors de cette période d’adolescence qui amène tout son lot de conflits, que nous tentons de rattraper ‘’le temps perdu’’. Or avec une complicité présentant des lacunes nous nous retrouvons à redoubler d’efforts pour rétablir une relation harmonieuse.

Au final, plus les moments précieux sont partagés tôt avec notre bébé, plus des répercussions positives s’en suivront tout au long de son parcours.

 

Ajouter un commentaire

Pour ne rien rater de notre actualité, suivez nous!

N'ayez aucune appréhension. Nous aimons rencontrer les mamans et les futurs maman et se faire de nouvelles copines.