Babimams

Le rhinopharynigite chez bébé : Reconnaître, soigner et prévenir

Qu’est-ce que la rhinopharyngite ?

La rhinopharyngite appelée couramment rhume chez bébé est une infection virale de la bouche, du nez et de la gorge. Elle est bénigne mais très contagieuse.

On parle de rhinite lorsqu’il y a inflammation de la muqueuse nasale, et de pharyngite lors d’une inflammation du pharynx (la paroi postérieure de la gorge). Du fait de leur association, il est alors question de rhinopharyngite.

Entre 6 mois et 6 ans, les enfants sont très vulnérables aux infections et ce, surtout pendant la saison des pluies. ‘’En saison de pluie, le vent souffle plus que d’habitude et dans toutes les directions transportant les allergènes, virus ou bactéries d’un point à un autre créant des épidémies.’’ dit Dr Judith Hountonji de la Clinique Providence.

Chaque enfant présente en moyenne quatre à cinq épisodes de rhinopharyngite par an, en particulier, les enfants qui fréquentent une crèche où il y a plus de 3 ou 4 petits peuvent être en contact presque continuel avec des camarades atteints du rhume.

En effet, 200 virus différents sont capables de provoquer cette maladie. D’après Dr Hountonji ‘’Les plus rencontrés sont sont le Corona virus, les Adénovirus, l’Haemophilus Influenzae, le virus de la grippe H1N1 et le virus Coxakie.’’


LES SYMPTÔMES DE LA RHINOPHARYNGITE

Voici les symptômes que peut ressentir un bébé/enfant enrhumé :

  • le nez bouché;
  • le nez qui coule;
  • beaucoup d’éternuement;
  • un mal de gorge;
  • des toussotements
  • une perte d’appétit
  • une irritabilité et une agitation
  • plusieurs réveils nocturnes
  • une fièvre supérieure à 38 °C

Votre bébé aura aussi probablement du mal à respirer par le nez si celui-ci est bouché et il sera gêné pour téter ou boire son biberon. Les enfants sont souvent incapables de se moucher seuls avant l’âge de quatre ans.

Maladie sans gravité, la rhinopharyngite de l’enfant guérit spontanément en moins de dix jours. Néanmoins, des complications, généralement bactériennes, peuvent survenir. Elles peuvent se traduire par l’apparition d’une otite ou une conjonctivite purulente ou par une sinusite aigue ‘’Notons que la rhinite des adultes est le plus souvent bactérienne et ils contaminent les touts petits. Le phénomène est beaucoup observé auprès des grands parents, des baby sitters « nounou » car ces derniers et même certains parents ne font pas leurs vaccins’’ dit Dr Hountonji.

 

Soigner

Selon Dr Hountonji, le traitement débute par quelques soins à entreprendre à la maison :

  • Humidifier l’air.
  • Faire des lavages nasals répétés aux moindres éternuements de l’enfant
  • Éviter le ventilateur
  • Régler la climatisation entre 24 & 27 ° C

 

Prescription du médecin

Chez le nourrisson de moins de 3 mois, il est conseillé de consulter un pédiatre sans attendre.

Pour un bébé plus âgé, il est recommandé de consulter si bébé:

  • a une température qui dépasse 38 °C,
  • a une respiration est sifflante
  • a de la difficulté à respirer
  • régurgite des mucosités vertes, jaunes ou marron en toussant ou si celles-ci coulent de son nez
  • a moins soif et urine peu
  • a mal à l’oreille
  • vomit depuis plusieurs heures
  • a la diarrhée

Lorsqu’une consultation est nécessaire, le pédiatre ou le médecin Oto-Rhino-Laryngologue (ORL) examine le rhinopharynx de bébé et recherche d’éventuelles complications : conjonctivite, otite, sinusite… ‘’Notons que les moins de cinq ans sont en contact avec le sol et donc cette tranche d’âge surinfecte souvent une rhinite virale au bout de 5  ou 7 jours’’ dit Dr Hountonji.

SOINS DU NEZ

L’une des règles d’or demeure de faire un LAVAGE DU NEZ efficace!
‘’L’inflammation commence par les fosses nasales et la sécrétion de mucus isole le virus ou la bactérie. Donc laver les narines et faire sortir le mucus est un grand pas vers la guérison de l’enfant’’ dit Dr Hountonji.

Bébé est trop petit pour se moucher seul. Il est donc primordial de l’aider à évacuer les mucosités qui causent son encombrement nasal.

Il est possible d’aspirer les sécrétions à l’aide d’une poire nasale, vendue en pharmacie ou de faire des expulsions, à l’aide d’un compte-goutte ou d’un vaporisateur, de solution saline ou de sérum physiologique. Qu’elle soit vendue en pharmacie ou faite maison, l’eau saline permet de liquéfier les sécrétions épaisses.

Voici la méthode consiste à humidifier abondamment les narines de façon à drainer et à éliminer les mucosités.

  1. coucher l’enfant sur le dos;
  2. mettre le contenu d’un compte-gouttes (1 ml) de solution saline dans chaque narine;
  3. nettoyer le bord des narines à l’aide d’un mouchoir mouillé ou d’une débarbouillette;
  4. mettre de nouveau 1 ml de solution saline dans chaque narine;
  5. moucher l’enfant ou employer une poire nasale ou un « mouche-bébé » pour expulser le liquide qui reste dans ses narines.

Si le bord de ses narines est rouge, appliquer un peu de vaseline pour calmer l’irritation

 

Recette de la solution saline maison

Dissoudre ½ c. à thé (2,5 ml) de sel de table dans 240 ml d’eau bouillie et refroidie. Bien respecter les proportions. Utiliser cette solution pour nettoyer le nez d’un bébé ou d’un jeune enfant qui a une infection accompagnée de congestion nasale. Répéter l’opération 3 ou 4 fois par jour en procédant de la manière suivante :

 

 

CONSEILS

Si bébé a plus de 3 mois, administrer paracétamol pour faire baisser la fièvre en vérifiant la quantité à donner sur la notice. En cas de doute, demander au pédiatre ou au pharmacien.

Encourager bébé à boire davantage (sein, biberon, eau, jus, soupe) pour éviter la déshydratation et contribuer à faire tomber la fièvre.

En cas de perte d’appétit, offrir des petits repas nutritifs (5 à 6 fois par jour).

S’assurer que bébé dorme suffisamment et se repose bien.

Ne jamais donner à bébé des médicaments contre la toux ou contre le rhume sans avis médical. Certains produits ne doivent pas être administrés aux enfants de moins de deux ans en raison de leurs effets secondaires.

 

PRÉVENIR

En règle générale, les bébés n’échappent pas au rhume, cependant, il est tout de même possible de limiter les dégâts et d’empêcher les récidives en adoptant des mesures d’hygiènes et des habitudes saines.

L’allaitement est bénéfique à la santé de bébé. Le lait maternel transmet à bébé des anticorps qui permettent de lutter contre les infections. Il ne s’agit pas d’un moyen infaillible pour protéger bébé, mais les nourrissons nourris au sein résisteraient mieux aux rhumes et aux infections de manière générale.

Bien se laver les mains avant de préparer un biberon ou remettre la tétine à bébé et nettoyer soigneusement les jouets, les robinets et les poignées des portes, de préférence avec un nettoyant renfermant de l’alcool.

Tenir éloigner bébé de toute personne enrhumée ou qui tousse et demander à l’entourage de se laver les mains avant de toucher bébé. Les doigts transportent toutes sortes de virus et bactéries ! Il est recommandé de ne pas partager les mêmes couverts, pailles, ou jouets buccaux entre fratrie afin de réduire les risques de contamination même si aucun d’entre eux ne présente de symptômes dit Dr Hountonji. Elle ajoute : ‘’Chaque enfant a son environnement microbien et sa source de contamination (les jouets, mauvaise hygiène des mains, des camarades de classe grippés, des parents sinusiens chroniques ou faisant des angines à répétition).’’

Vérifier que bébé est nourri de façon équilibrée afin de faire le plein de vitamines et qu’il ne manque pas de fer (visage pâle). Demander à votre pédiatre.

Les bébés exposés à la fumée ont, selon certaines études, plus de rhumes. Ils dureraient aussi plus longtemps que pour les autres bébés.

Ajouter un commentaire

Pour ne rien rater de notre actualité, suivez nous!

N'ayez aucune appréhension. Nous aimons rencontrer les mamans et les futurs maman et se faire de nouvelles copines.